Man at Desk

Questions et réponses (FAQ)

N'hésitez pas à me contacter pour toute autre interrogation

Travaillez-vous avec un outil d’aide à la traduction ?

Je travaille indifféremment avec les entreprises privées, publiques et de toutes tailles bien évidemment. Françaises et européennes ainsi que du reste du monde.

Oui, je travaille à la fois avec des entreprises implantées en France, au sein de l'Union Européenne et aussi, avec des entreprises situées partout dans le monde sur les sept continents répertoriés à ce jour. Je dispose à la fois de l'organisation, de l'assurance civile professionnelle et des moyens de paiement me permettant d'atteindre ces lointains horizons.

Le nombre de mots dans la langue source, c’est-à-dire le nombre de mots contenus dans le texte original à traduire, est déterminé sur la base du décompte statistique proposé par le logiciel Word de Microsoft (Outils > Statistiques) ou à défaut, par mon logiciel de Traduction assistée par ordinateur (TAO).

Quels formats traduisez-vous?

Tous les formats les plus courants sont acceptés… En commençant par Office jusqu’aux logiciels de montage/mise en page de dossiers textes & images, en passant par les sites web. Je vous informerai quoi qu’il en soit, dès en amont lors de votre consultation, mon positionnement par rapport à votre support à traduire.

Quelles garantie nous proposez-vous ?

Plus de vingt ans dans un environnement linguistique international que ce soit technique, commercial etc.
Si le résultat de la traduction, pour une raison ou une autre, ne vous donnait pas entière satisfaction, j’offre une révision de la traduction sur le/les point(-s) relevé(-s) ; jusqu’à un résultat vous donnant entière satisfaction. Heureusement, ces cas se présentent très très rarement…

Une traduction réalisée par vous est-elle systématiquement relue par un autre traducteur ?

Non, pour une commande dite « Standard », je suis seul aux commandes et fais bien évidemment, au-delà de la première traduction puis de la relecture comparative entre langue source et langue cible, une dernière relecture purement à la française pour m’assurer de la correction (niveau de langue, grammaire, syntaxe, temps etc.) de la version française, de sa cohérence et fluidité. Une relecture par un autre traducteur fait l’objet d’une demande spécifique avec facturation en plus du tarif initial. La relecture pourra en effet être complète ou partielle selon un pourcentage prédéfini; ciblée ou non (révision par rapport au texte source ou relecture pour une correction sans texte source).

Oui, je travaille avec l'outil SDL Trados Studio 2021, leader dans le domaine de la traduction et qui apporte la garantie d'un délivrable d'un niveau qualitatif très élevé. Tout écart de données chiffrées, noms propres, format texte etc. étant relevé et surligné. Cet outil comporte en effet un programme comparant en continu le document source et la traduction en cours de réalisation dans son fond et sa forme. Cet outil d'Assurance Qualité permet de gagner en efficacité et de passer plus de temps sur les points plus complexes à traduire et sur la relecture. Là où justement la valeur ajoutée du traducteur est la plus palpable.

La facturation se fait-elle à l’heure, au projet, au mot, au nombre de caractères ?

En fonctionnement normal, je facture au nombre de mots contenus dans le fichier source (versus langue cible). Pour toute demande spécifique, me contacter.

Comment cela se passe-t-il en cas d’annulation de commande ?

Avec quels profils d’entreprises travaillez-vous ?

En cas d’annulation d’une commande en cours de réalisation, quelle qu’en soit la cause, signifiée par écrit au Prestataire, le travail déjà effectué est facturé au Client à hauteur de 100 % (cent pour cent) et le travail restant à effectuer à hauteur de 50 % (cinquante pour cent).

Nous sommes une entreprise néo-zélandaise, êtes-vous organisé pour travailler avec nous?

Qu’est-ce que la localisation ?

La localisation consiste en l’adaptation d’un message dans la langue cible, en fonction du public d'un pays, d'une culture ou d'une région du monde dans laquelle la langue est parlée. La localisation est plus complexe que la traduction car elle implique une adaptation culturelle et nécessite une connaissance approfondie de la culture locale.

Êtes-vous avant tout un traducteur de documents techniques ?

Oui, du fait de ma formation technique et de mon expérience de plus de vingt ans dans le milieu industriel et commercial, je suis avant tout un traducteur technique. En revanche, une certaine face à peine cachée de mes penchants fait que je suis extrêmement à l’aise aussi pour traduire des documents politiques, sociaux, psychologiques voire littéraires

Comment calculez-vous le nombre de mots contenus dans un document à traduire?

De quels documents/informations avez-vous besoin pour nous transmettre un devis?

Voir la rubrique Un projet ?